Skip to content

Accueil > Activités > Kin ball > Présentation

Présentation

mardi 26 février 2013

Le concept même du Kin-Ball a été pensé en 1987, au Québec, par Mario Demers et par la suite, concrétisé et développé par la compagnie Omnikin inc. qui regroupait alors des éducateurs physiques d’universités québécoises.

Le mot Omnikin vient de OMNI qui signifie omniprésent, et du mot KIN du grec kinesis qui veut dire "en mouvement". Des éducateurs physiques avaient constaté une baisse de la pratique du sport. Ils ont donc voulu trouver une activité susceptible de détendre et d’amuser les gens à la fois.

Le Kin-Ball, sport d’équipe tout nouveau, allait être créé pour constituer une activité parascolaire.

C’est en août 1987 que ce sport a véritablement été constitué avec des règlements protégés. Le nombre d’écoles expérimentant le kin-ball, comme activité parascolaire, est passé de 10 en 1987 à plus de 600 en 2000.

En France, deux associations créent en juin 2003, la fédération sport KIN-BALL® de France dont le siège social est basé à Angers. D’autres associations se sont ensuite créées en France. L’USEP a commencé à promouvoir cette activité dès 2000.

Pourquoi les trois couleurs ; rose, noir et gris ?

ROSE : Le ballon rose a été introduit lors de la première phase du développement. Le rose signifie pour l’inventeur la brisure avec la tradition, l’égalité des sexes et la juste représentation de la femme, l’unification et la victoire sur les préjugés.

NOIR : Le ballon noir a été introduit lors de la deuxième phase de développement. Le noir signifie pour Mario Demers l’augmentation de la vitesse et du calibre de jeu et l’égalité des races. Il facilite la précision de l’arbitrage.

GRIS : Le ballon gris sera introduit lors de la troisième phase de développement. Le gris évoquera la galaxie, le futur, la proximité des Jeux olympiques, l’unification et le développement des communications.

Portfolio